Le journal de l'Apsilien

Chez Apsi, nous avons eu la joie de démarrer 2020 avec une nouvelle aventure concoctée par notre équipe : le premier numéro de l’Apsilien !

Oui, pour nous, dirigeants, c’est une immense fierté de vous présenter ce journal qui est l’initiative, le fruit et la création de nos équipes. Un travail intrapreneurial, parti d’une discussion de tisanerie (notre espace dédié à concocter thé, café, seul ou à plusieurs) et qui, nous l’espérons, sera pour vous source d’inspiration dans vos réflexions autour de votre environnement de travail.


Plus agiles, flexibles, favorisant le mouvement et les rencontres, ces nouveaux espaces deviennent catalyseurs de nouvelles compétences. Ce journal en est la preuve. Ils accéléreront la créativité des uns, faciliteront le travail en projet des autres et favoriseront la porosité entre services, entre générations ou entre statuts. Une réflexion qui tend à devenir plus globale et stratégique et à ne plus se limiter aux enjeux immobiliers ou … (nous l’osons) budgétaires. En effet, l’environnement professionnel proposé devient aussi un véritable levier RH, les talents choisissant leur futur job en fonction certes de la rémunération mais aussi du cadre de travail, de l’autonomie ou de la considération qu’on leur portera dans l’entreprise et avec la communauté apsilienne.


Ce qui peut amener à s’interroger sur la volonté de transformation de l’entreprise. Au-delà du changement de mobilier, de l’aménagement de lieux d’échange, de convivialité ou de créativité, l’enjeu n’est-il pas aussi de travailler autrement pour s’adapter à toutes les mutations profondes que l’Entreprise vit actuellement ?


Vaste question à laquelle aucune réponse ne peut être donnée de manière formelle mais qui offrira des débats endiablés et bien d’autres tout au long de l’année.


À la une de ce numéro : Feng-shui, Art & bureau, zoom projets, NWOW, balade lyonnaise ou encore notre Astro Bureau… Il y en a pour tous les goûts : apprentissage, humour, décalage, inspiration, curiosité…


Bonne lecture !

Benoit et Thibaut Convert

D’autres articles

L’Apsilien #1

10 février 2020